La méthode indirecte étape par étape

La méthode indirecte étape par étape

Alors, vous avez décidé de vivre une expérience extracorporelle et vous voudriez le faire au plus vite possible. Pour le faire, on vous propose une brève description de la méthode la plus efficace – les cycles des techniques indirectes. C’est une méthode universelle et la plus facile pour avoir une expérience extracorporelle, que l’on a travaillée à l’Ecole des voyages extracorporels avec des milliers de personnes dans le monde entier. Le secret des techniques indirectes se repose dans le fait que l’on les effectue dans le contexte du réveil, lorsque l’état du cerveau est très proche à celui de la phase de dédoublement, ou même il s’y trouve encore.

Le principe des cycles des techniques indirectes est la séparation immédiate à l’instant du réveil, suivi, au cas d’échec, par le changement rapide de techniques durant une minute, jusqu’à ce que l’une d’entre elles marche, après quoi on peut se séparer du corps. D’habitude, on fait 1 – 5 bonnes tentatives pour obtenir un bon résultat.

A REMARQUER !

C’est justement avec les techniques indirectes que l’on observait 80 % de réussite pendant les trois jours du séminaire de l’Ecole, même dans les groupes de 50 personnes et plus. Une fois même, la moitié du groupe ont réussi leur expérience à la deuxième journée déjà, d’autant plus que la plupart de ces personnes l’ont vécu deux fois ou plus.

Notez bien, que les étapes données ci-dessous, marchent parfaitement au moment du réveil de la sieste de l’après-midi, ainsi que pendant la nuit. Mais nous allons examiner la meilleure solution d’y parvenir – la méthode différée – qui permet de faire plusieurs tentatives en une journée, grâce à quoi on augmente la probabilité de la réussite en période d’une – trois journées.

ETAPE 1. On dort pendant six heures et on se réveille avec l’alarme

La veille avant un jour de repos, où vous n’avez pas à vous lever tôt, couchez-vous comme d’habitude et réglez le réveil pour dormir environ pendant six heures. Dès que le réveil sonnera, il faudra absolument vous lever, boire de l’eau ou du jus, aller aux toilettes et encore une fois lire cette instruction.

Il ne faut surtout pas effectuer aucune technique avant de dormir. Ce qu’il est nécessaire, c’est juste de vous coucher et de bien dormir. Mieux sera votre sommeil pendant ces six heures, meilleures seront vos chances pour arriver à un bon résultat.

ETAPE 2. On se recouche avec une intention

Après 3 – 50 minutes de veille, on se recouche et on concentre son attention sur le fait qu’à chaque réveil qui suivra, vous allez effectuer les cycles de techniques indirectes pour sortir du corps et réaliser un plan d’action établi par avance. Il est inutile de régler l’alarme à nouveau. Tous vos réveils successifs doivent être naturels. S’il y a trop de lumière dans la pièce, utilisez un masque de sommeil, s’il y a trop de bruit, utilisez des bouchons d’oreilles antibruit.

La méthode indirecte étape par étape

Aussi, accentuez votre attention à ce que vous allez essayer de vous réveiller immobile, sans bouger le corps physique. Cette condition n’est pas obligatoire, mais elle augmente considérablement l’efficacité de techniques indirectes.

Puis, laissez-vous vous rendormir pour 2 – 4 heures, en utilisant chaque réveil naturel consécutif : il y en aura beaucoup plus que d’habitude. Après chaque effort, qu’il soit réussi ou non, rendormez-vous sans hésiter avec la même intention de vous réveiller et d’essayer encore une fois. Ainsi, en une matinée, vous pouvez effectuer beaucoup de tentatives, dont jusqu’à 25 % sont efficaces même chez les débutants (70 – 95 % chez les expérimentés).

ETAPE 3. Au premier instant du réveil – séparez-vous

A chaque fois, dès que vous vous réveillez à nouveau, en faisant attention de ne pas bouger ni ouvrir les yeux, essayez tout de suite de vous séparer du corps. Jusqu’à 50 % de techniques indirectes réussies tombent sur cette première étape la plus simple et naturelle, que les gens ignorent tout simplement.

Afin de vous séparer de votre corps, essayez simplement de vous lever, de vous rouler ou de voler vers le haut. Essayez de le faire avec le corps que vous percevez, sans contracter les muscles physiques. Rappelez-vous que les sensations vont être tout à fait les mêmes qu’un mouvement physique ordinaire. Ne pensez pas comment le faire – c’est le temps perdu. N’arrêtez pas de tentez de vous séparez par tous les moyens, à tout prix, aux tout premiers instants de votre réveil. Probablement, vous comprendrez avec votre intuition, comment y arriver. Le tout – c’est de ne pas réfléchir et de ne pas perdre les premières secondes du réveil.

A REMARQUER !

Pendant les séminaires de l’Ecole des voyages extracorporels, dès la deuxième séance on demande à ceux qui ont réussi à se séparer d’expliquer en simples paroles, comment ils l’ont fait, sans utiliser les mots « facilement », « simplement », « normalement ». Presque toujours, ces personnes ne sont pas capables de s’en passer, car c’est justement la façon dont cela se passe, si l’on saisit le bon moment.

ETAPE 4. Cyclisation des techniques après la tentative de séparation

Si vous n’arrivez pas à vous séparer immédiatement, ce qui devient clair en 3 – 5 secondes, on commence tout de suite, pendant la minute qui suit, à essayer deux – trois techniques les plus proches pour vous, jusqu’au moment, où l’une d’entre elles commence à marcher, après quoi on peut réessayer de se séparer à nouveau. Parmi les cinq techniques proposées ci-dessous, en choisissez deux – trois, pour les alterner à chaque réveil :

La technique de la nage

Pendant trois – cinq secondes, imaginez de façon la plus ardente possible, que vous nagez ou faites les mouvements de la natation avec vos bras. Essayez de le ressentir coûte que coûte et de façon la plus claire possible. Si rien ne se passe, on change la technique. Si vous commencez à avoir la sensation de natation, ne changez surtout pas de technique. Au contraire, augmentez les sensations qui ont apparu, et vous sentirez réellement comme si vous nagiez dans l’eau. Ceci est déjà la phase de dédoublement, et vous n’avez plus besoin de vous séparer. Si des sensations pareilles ont apparu au lit, alors il faudra vous concentrer sur les sensations obtenues suite à la technique de la nage.

Rotation

Pendant trois – cinq secondes, essayez de façon extrêmement active d’imaginer que vous tournez autour de votre axe longitudinal dans n’importe quelle direction. Si pendant ce temps-là vous n’aurez aucune sensation, vous changez la technique. Si vous aurez une sensation réelle ou même légère de rotation, il faudra accentuer son attention sur cette sensation et vous tourner encore plus vite. Dès que la sensation devient stable et réelle, essayez de vous séparer à nouveau, en commençant le mouvement de séparation par les sensations produites par cette technique.

Observation des sujets

Pendant trois – cinq secondes, regardez fixement le vide devant vos yeux, sans les ouvrir. S’il y a rien qui apparaît, passez à une autre technique. Si vous verrez une image ou une vue, fixez-la jusqu’à ce qu’elle devient réelle, après quoi il faudra immédiatement se séparer avec le corps ou se faire entraîner dans l’image observée. Ce qui est important en observant une image subjective, c’est de ne pas regarder les détails, sinon elle se dissipera. Il faut faire comme si vous regardiez à travers l’image, raison pour laquelle elle deviendra de plus en plus réaliste.

Visualisation des mains

Pendant trois – cinq secondes, imaginez de façon active et enthousiaste que vous frottez les mains l’une contre l’autre juste devant vos yeux. Essayez de les ressentir coûte que coûte, les voir et même entendre le bruit du frottement. Si rien ne se passe, il faut remplacer cette technique par une autre. Si n’importe quelle sensation commence à se manifester, il faut s’arrêter sur cette technique et l’amplifier au maximum, jusqu’à ce qu’elle devienne absolument réelle. Après quoi vous pouvez essayer de vous séparer du corps, en commençant par les sensations produites par cette technique.

Bascule du corps fantôme

Pendant trois – cinq secondes, essayez de faire balancer vos mains ou vos pieds tels que vous les percevez – sans aucune contraction musculaire, mais sans imaginer le mouvement non plus. Par exemple, essayez de les forcer à appuyer en bas-en haut, de tirer à gauche-à droite, etc. Si par hasard vous avez une sensation légère ou visqueuse du mouvement, insistez sur cette technique et coûte que coûte augmentez l’amplitude des mouvements au maximum. Dès que vous arrivez à 10 cm et plus, il faut absolument tenter de vous séparer de votre corps, en commençant par la partie du corps faisant les mouvements.

Tout ce que vous devez faire lors de chaque tentative, c’est de changer 2 – 3 techniques, en mettant pour chaque 3 – 5 secondes. Ce sont soi-disant les cycles des techniques indirectes, lorsque le praticien parcourt les techniques pour en choisir une qui fonctionnera. Il est important d’effectuer au moins 4 cycles de 2 – 3 techniques lors d’une tentative. Vous devez comprendre que si une technique n’a pas fonctionné tout de suite, cela ne veut pas du tout dire qu’elle ne marchera pas dans le cycle suivant ou un peu plus tard. Voilà pourquoi vous devez obstinément parcourir les techniques en faisant au moins 4 cycles complets, mais à condition qu’au total cela ne vous prenne pas plus qu’une minute.

Par exemple, en ensemble votre travail peut ressembler à ceci :

Le praticien se couche à 23h30 et règle son réveil à 6h du matin.

A 6h il se réveille, va aux toilettes, prend un verre d’eau, se rappelle des techniques indirectes qu’il voulait effectuer, ainsi que de son plan d’actions dans l’état de dédoublement (par exemple, se voir sans un miroir ou d’aller sur Mars).

A 6h05 il se recouche avec une intention fixe d’entrer dans la phase de dédoublement à chaque réveil consécutif.

Admettons, il se réveille à 7h35 et aussitôt il essaie de se séparer avec son corps. Si en 3 – 5 secondes il n’a pas réussi, il fait une rotation pendant 3 – 5 secondes, mais elle ne marche pas non plus. Le praticien, donc, passe à la technique de la nage qu’il effectue pendant 3 – 5 secondes, mais elle ne marche pas non plus. Il essaie encore la bascule du corps fantôme pendant 3 – 5 secondes, mais elle ne marche pas. Il recommence donc le cycle à nouveau par la rotation, ensuite il essaie la technique de la nage et la bascule du corps fantôme, chacune pendant 3 – 5 secondes. Puis il effectue le troisième cycle – la rotation, la nage, la bascule du corps fantôme. Au quatrième cycle, lorsqu’il fait la rotation, soudain elle commence à se percevoir – il a l’impression de tourner, le praticien insiste sur cette technique, il tourne de plus en plus vite et déroule de son corps immédiatement. Il se précipite tout de suite vers le miroir, en même temps, il n’oublie pas de tout palper et de tout examiner de près autour de lui – ce qui revitalise les sens de son corps dédoublé. Ayant vu soi-même dans le miroir, le praticien applique une technique de transportation et immédiatement il se retrouve sur Mars. Mais malgré sa volonté, il retourne dans son corps. Le praticien essaie tout de suite de ressortir du corps, mais il n’arrive pas. Il se rendort avec l’intention claire de répéter la tentative au prochain instant du réveil et de rester sur Mars le plus longtemps possible…

Si tous les 4 quatre cycles ont été infructueux, ça vaut le coup de se rendormir pour réessayer au prochain instant du réveil.

 La méthode indirecte étape par étape

Simplement, répétez ce schéma avec les techniques qui vous semblent les plus évidentes, et vous allez découvrir un autre Univers !

Pour que la méthode marche et pour mieux la retenir, prenez 20 – 30 minutes dans la journée et juste entraînez-vous avec les techniques et l’algorithme même. Cela augmentera considérablement vos chances au réveil.

En ce qui concerne la prise de conscience dans un rêve (le rêve lucide) – cela aussi fait partie des expériences extracorporelles. S’il vous arrivera de réaliser que vous êtes en train de rêver, ce sera un rêve lucide, et vous pourrez effectuer la mise en œuvre de votre plan d’actions et la stabilisation de votre état. Si vous faites soudainement un rêve lucide, ce sera un « effet secondaire » de votre tentative d’appliquer la cyclisation des techniques au réveil, ce qui arrive assez souvent et vous devez y être prêt, aussi.

ETAPE 5. Suite à la tentative

Suite à la tentative

Après chaque tentative de la sortie du corps, qu’elle soit réussie ou non, il est désirable de se rendormir à nouveau afin d’en réaliser une autre au réveil suivant. Ainsi, il est possible non seulement faire une sortie du corps en une journée, mais le faire à plusieurs reprises !

A REMARQUER !

Une fois, pendant le séminaire de l’Ecole des voyages extracorporels, un débutant a réussi en une seule matinée, pour la première fois dans sa vie – à sortir du corps 6 fois sur 8 réveils-tentatives.

Une tentative, même si elle échoue, ne doit pas durer plus qu’une minute. Si en une minute vous n’avez pas réussi, il est plus raisonnable de se rendormir pour capturer un autre moment du réveil, que de persévérer obstinément à obtenir un résultat de la situation courante.